Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 17:16

 

 

Vendredi 5 novembre 2021 à 16:26 - 

Par Mélanie JuvéAnthony MichelFrance Bleu Pays Basque

Nouvelle-Aquitaine

Une information judiciaire contre X a été ouverte par le parquet de Bayonne apprend ce vendredi France Bleu Pays Basque, après une plainte déposée par des pêcheurs face au problème du liga, une pollution marine qu'ils dénoncent depuis des années.

Cette boue marine est aussi appelée mucilage marin. - Comité des pêches 64-40

Cette boue marine est aussi appelée mucilage marin. - Comité des pêches 64-40

La justice se saisit du problème du liga, cette sorte de boue marine qui sévit notamment sur les côtes basques, véritable fléau pour les pêcheurs locaux. Une information judiciaire contre X pour déversement par personne morale et par personne physique de substances nuisibles dans la mer territoriale a été ouverte par le parquet de Bayonne, apprend ce vendredi France Bleu Pays Basque. Elle fait suite à une plainte contre X déposée par le Comité interdépartemental des Pêches Maritimes des Pyrénées-Atlantiques et des Landes.

"Démontrer un certain nombre de responsabilités"

Ces pêcheurs pointent du doigt les stations d'épurations et leurs rejets, comme l'une des principales causes de cette pollution marine, provoquée par une concentration excessive d'azote. Selon ses membres, elle entraîne depuis des années la fuite des poissons, des problèmes de peau à répétition et des conjonctivites. 

"Nous attendons les conclusions d'une enquête qui va démontrer un certain nombre de responsabilités, espère Serge Larzabal, le président du président du Comité interdépartemental des Pêches Maritimes du 64 et du 40. Ce qui est clair c'est que la rentabilité de nos navires de pêche s'est extrêmement dégradée en très peu de temps, il nous faut retrouver une qualité d'eau, on sait que ça va être long, mais il faut que les efforts soient faits pour garantir l'avenir." Un juge d'instruction a été saisi pour se charger de conduire cette enquête.

Partager cet article
Repost0

commentaires