Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 17:29

 

 

 

8 décembre 2020

Reportage FR 3 Pays Basque sur la 5G

Les anti 5G interpellent les élus de l'Agglo

 

08 DéC. 2020 - 09:20h

Mediabask

Associations et collectifs anti-5G ont adressé aux délégués de l'Agglomération Pays Basque un courrier. Ces derniers aborderont la question le 19 décembre prochain.

Le sujet de la 5G sera abordé au prochain conseil communautaire. © Wikimedia Commons

Le sujet de la 5G sera abordé au prochain conseil communautaire. © Wikimedia Commons

Au total, douze associations et collectifs locaux dont par exemple Action Citoyenne Hendaye, Ascain Cadre de Vie ou bien encore Collectif anti-Linky & 5G de Soule, ont adressé un courrier aux 232 délégués de la Communauté d'agglomération Pays Basque (CAPB). Ces derniers se réunissent le 19 décembre prochain et la question du déploiement de la 5G sur le territoire basque sera abordée. Les différents collectifs espèrent que la majorité des élus de l’agglomération y seront opposés. Les signataires du courrier ne sont pas en manque d’arguments, invoquant notamment "la surveillance généralisée" que permettrait la 5G selon eux sans compter l’impact sur la santé : "Confier notre destin aux réseaux de téléphonie sans fil, ce serait aussi oublier que ce modèle nécessite des milliers d'antennes émettant des ondes électromagnétiques qui laissent de moins en moins de zones indemnes de cette pollution invisible mais néanmoins néfaste."

Pour les douze associations et collectifs locaux, il est encore possible d’agir. "Les EPCI et les municipalités peuvent refuser que soit posé quoi que ce soit sur les biens relevant de leur compétence. Les élus locaux peuvent organiser des débats publics, ils sont en droit de réclamer aux quatre opérateurs de téléphonie mobile des informations sur ce qu’impliquerait le déploiement de la 5G sur leurs communes, ils peuvent assurer une information précise de la population afin qu’elle ait les moyens de réagir. Ils peuvent relayer le refus à tous les niveaux institutionnels." Les signataires de ce courrier adressé à la CAPB espèrent ainsi interpeler les élus communautaires pour aller "au-delà d’un moratoire".

 

 

Source: https://www.mediabask.eus/fr/info_mbsk/20201208/les-anti-5g-interpellent-les-elus-de-l-agglo

 

Les opinions divergent sur l’arrivée de la 5G au Pays Basque Nord

 

08 DéC. 2020 - 09:25h

Patrick Graciet

Les partisans et les opposants à la 5G entendent faire valoir leurs arguments alors que la Communauté d’agglomération Pays Basque doit aborder le sujet le 19 décembre prochain.

Un projet d'antenne 5G est programmé à Saint-Pée. © Guillaume Fauveau

Un projet d'antenne 5G est programmé à Saint-Pée. © Guillaume Fauveau

Des initiatives locales ont vu le jour afin de faire ralentir le processus

Depuis que le Gouvernement français a fait valoir sa volonté d’accélérer le déploiement de la 5G, des initiatives locales ont vu le jour afin de faire ralentir le processus. “On nous impose un soi-disant progrès technologique sans nous demander notre avis”, dénonce Laurent Thieulle, ingénieur écologue membre du Collectif des associations de défense de l’environnement (Cade). “Il est important qu’il y ait ce débat, reconnaît Laurent Blanquer, porte-parole sud Pays Basque de La République en marche (LaRem), tout en dénonçant les “postures politiciennes” de certains opposants et mettant en garde contre toutes tentatives “d’instrumentaliser les peurs”.

Des craintes nombreuses, notamment d’un point de vue sanitaire. Pour Laurent Thieulle, “il y a de gros doutes quant à l’effet des ondes électromagnétiques sur la santé. Si on devait appliquer le principe de précaution, on devrait mettre le déploiement en stand-by”. “En 2021, 10 000 contrôles vont être impulsés par le Gouvernement français pour être dans la transparence la plus totale”, rétorque Laurent Blanquer, qui voit en la 5G un indispensable ressort économique. “Les enjeux d’ordre industriel sont extrêmement importants, ainsi que dans le domaine de la télémédecine, l’agriculture, la robotique...”

Des enjeux environnementaux

Pour l’ingénieur écologue, c’est justement là où le bât blesse. “Ce n’est pas un outil à destination du public mais des industriels pour développer leur activité.” Il prédit notamment un rôle de mouchard à la 5G, qui pourrait “favoriser le contrôle des mobilités, le suivi des points GPS des appareils connectés ainsi que la reconnaissance faciale”. “Avec la quantité de données et de flux que va générer la 5G par l’exploitation d’Internet, on va devoir augmenter la capacité des serveurs”, alerte-t-il encore, soucieux de l’impact environnemental. Il rappelle qu’une des pistes évoquées pour “respecter au minimum les accords de Paris” était de “ralentir la dépendance à Internet”.

“Il faut mesurer les impacts d’un point de vue global”, répond le porte parole de LaRem. Tout en reconnaissant que la 5G ”consomme plus”, il assure qu’elle le fait de manière “plus intelligente”, assurant qu’elle “n’envoie pas de débit quand il ne faut pas” et qu’ainsi, à débit constant, “la 5G est cinq fois plus performante que la 4G”. Le débat sur son déploiement local a de beaux jours devant lui.

 

 

Source: https://www.mediabask.eus/fr/info_mbsk/20201208/les-opinions-divergent-sur-l-arrivee-de-la-5g-au-pays-basque-nord

 

Partager cet article

Repost0

commentaires