Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 12:50

 

 

 

Tout récemment le collectif de Pont-Péant a procédé, à l’aide d’un kit LDE de Next-Up, à des mesures des effets du CPL dans des logements équipés et non équipés de Linky.

« Il s’agit de mesures réalisées dans un appartement au RDC d’un petit collectif de 10 logements (1 RDC, 2 étages) l’appartement ou nous avons effectué les mesures ne dispose pas de compteur Linky, et sur les 10 logements seulement 2 logements n’ont pas le Linky.

Pour cette habitation collective, les Linky sont normalement à l’intérieur des logements et pas dans un local technique dédié (comme on a pu l’observé ailleurs).

Ce qui est particulièrement observable (malgré la piètre qualité vidéo, mais on va s’améliorer…) et remarquable c’est que bien que n’ayant pas le Linky, tu peux observer que le courant électrique (la belle onde de 50Hz) est très fortement perturbé par les ondes du CPL générées par les dialogues entre les compteurs et le concentrateur. »

Comparaisons entre signal 50Hz avec et sans effet CPL :

Avec CPL

Des mesures de CPL faite par le collectif de Pont-Péan en Bretagne

Sans CPL

Des mesures de CPL faite par le collectif de Pont-Péan en Bretagne

Sans filtre

Des mesures de CPL faite par le collectif de Pont-Péan en Bretagne

Avec filtre anti CPL :

Des mesures de CPL faite par le collectif de Pont-Péan en Bretagne

Sur la vidéo la fréquence d’envoi de signaux CPL est de l’ordre de un échange toutes les 5 à 15 secondes d’une manière permanente. Ces mesures ont mis aussi en évidence le phénomène d’activation ou pas du CPL. En l’absence d’activation, le courant reste « propre ».

 

« Nous avons effectués d’autres mesures, et avons pu constater que les dialogues concentrateur<=>capteurs Linky, n’étaient pas tous activés… cela nous pouvons l’affirmer et le démontrer par les mesures et ce que nous disent les personnes EHS… en effet, la même semaine, nous avons effectué d’autres mesures dans un autre collectif à Rennes, chez une personne devenue EHS après installation du Linky… elle a été très perturbée quelques semaines après l’installation, puis plus rien,… nous sommes venu constaté que le dialogue concentrateur<=>Linky n’était pas actif… nous avons convenu avec cette personne de venir à nouveau faire des mesures, des qu’elle sera à nouveau incommodée, une question de semaines peut être de mois, parce que ce logement se situe dans Rennes, en cours de déploiement… et que nous ne connaissons pas les modalités de mise en œuvre du dialogue concentrateur <=> linky. Ce que nous savons, c’est qu’étant donné le mode de déploiement opéré par Enedis, la mise en œuvre ne peut se faire que quand un certain pourcentage de compteurs sont installés (>+80%)… donc pour les grandes villes, c’est plus difficile de mesurer et constater les soucis quand le déploiement est en cours… par contre nous avons fait des mesures dans la commune ou j’habite (taguée pose terminée sur le site Enedis)… les 3 logements mesurés sont tous infectés (avec compteur en limite de propriété, maison individuelle) à des niveaux de perturbations identiques à ceux présents dans la vidéo…seule la fréquence est moins élevées (toutes les 10s à 30secondes) donc, il faut rester en contact avec les gens qui se font poser le linky qui peuvent rencontrer des malaises dans les jours et semaines qui suivent l’installation et puis plus rien… le jour ou le système est mis en service avec le concentrateur, c’est une autre paire de manche, et là nous pourrons probablement avoir une meilleure idée de l’ensemble des perturbations générées… »

 

Ces observations confirment que le processus d’activation relève bien d’une modalité technique probablement inhérente à la logique de fonctionnement en réseau.

 

Ces mesures sont probantes sur la réalité d’un signal CPL injecté à haute fréquence dans les installations et sur la capacité d’un filtre spécifique à réduire significativement le portage de ce signal dans l’installation protégée. En revanche, la mesure de son caractère « rayonnant » dans un logement nécessite des sondes isotropiques spécifiquement conçues, très chères et aussi un protocole de mesure qui n’est aujourd’hui pas défini.

 

Merci au collectif de Pont-Péan d’avoir partagé avec nous ses précieuses observations.

 

Mesures du CPL de PIARTEM

PRIARTEM a également fait des mesures du CPL qui démontrent une fois de plus que les communications d’ENEDIS en la matière sont biaisées et a minima inexactes.

dossiers_compteurs_linky_technique_expositions_linky_-_analyse_signaux_cpl_g1

 

 

Source : https://collectifstoplinkyburessuryvette.wordpress.com/2017/11/14/des-mesures-de-cpl-faite-par-le-collectif-de-pont-pean-en-bretagne/

 

Partager cet article

Repost0