Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 11:33
Défense spatiale, armes à énergie dirigée, armes micro-ondes, FAILLITE, 20 ans de retard grâce au monde des télécoms et à leurs experts

Il y a 30 ans, le Pr Jean-Pierre Petit lors d'une émission de radio sur France Inter parlait déjà des recherches menées à l'étranger sur les armes à énergie dirigée de très forte puissance, de plusieurs dizaines de gigawatt, ou de plusieurs mégawatt. Méprisé par le sérail, pris pour un farfelu, ridiculisé par d'autres et par une certaine presse, rien n'a été fait sur le sujet. Pendant que le lobby des télécoms et les académiciens à leurs bottes diffusaient des fake news, et donnaient leurs ordres à la presse pour dénigrer et diffamer les vrais spécialistes, des pays étrangers développaient en secret leurs armes électromagnétiques. Le lobby des télécoms et ses complices sont les vrais responsables de la la censure, et des tentatives de dénigrement de tous ceux qui osaient parler des risques des ondes. Histoire de rigoler un peu pour reprendre l'expression d'Erwan Seznec de « l'UFC Que Choisir », il avait tenté en janvier 2015 de discréditer toutes les associations anti-ondes. L'innocuité des champs électromagnétique est une rumeur, un mythe qui a été propagé dès 1940 par l'industrie et ses inventeurs. Suite à une question du gouvernement britannique sur la possibilité d'un danger, Wattson Watt qui venait de déposer un brevet sur les radars, répondra qu'il n'y avait aucun risque. A l'époque on parlait du rayon de la mort de Tesla.

Maintenant le ministère de la défense est venu se plaindre en juillet que nous avons 20 ans de retard sur les armes à énergie dirigée, que c'est drôle. La Fédération Française des Télécoms et pseudo-sciences.org (AFIS), une association militante de l'industrie qui édite une revue dite scientifique, avaient fait un copier coller de l'article d'Erwan Seznec sans la moindre vérification. Le plus drôle, c'est qu'il écrivait lui-même dans son propre article, qu'il n'avait rien vérifié sur les sujets que j'avais traités, ce qui en dit long sur le sérieux des rédacteurs en chef de « l'UFC Que Choisir » et de Jean-Paul Krivine rédacteur de l'AFIS à l'époque. Cet article tentait en plus de me faire passer pour un dingue, en m'attribuant des propos qui n'étaient pas de moi, mais qui avaient été émis pas des politiciens, des scientifiques et des procureurs anti-mafia, rien que çà. Il ne faut pas s'étonner après que la presse écrite perde des lecteurs et des abonnés. Dans son premier article il m'attaquait sur plusieurs sujets qui n'avaient en plus rien à voir avec les risques avérés des champs électromagnétiques et où il était totalement incompétent. Ainsi Erwan Seznec ignorait que la mafia avait coulé non pas 50, mais 150 navires de déchets toxiques en Méditerannée, que des politiciens et scientifiques avaient mis en cause l'origine du virus du sida. Alain Bazot PDG de "l'UFC Que Choisir" ne publiera pas mon droit de réponse compromettant du 18/01/2015.

Le 07 septembre 2015 il tentait de me discréditer une nouvelle fois en écrivant en plus aux présidents des régions de l'UFC Que Choisir, mais là sur le sujet de la manipulation du climat. Là aussi des études militaires sont menées, que des petits trolls tentent de démentir. Ma réponse à Erwan Seznec et au Président Alain Bazot de « l'UFC Que Choisir » a été cinglante. On apprendra quelques semaines plus tard qu'il ne faisait plus parti de l'UFC Que Choisir. Par contre on découvrira qu'il était devenu membre de pseudo-science.org (AFIS) qui mérite bien son nom. On y trouve les articles de tous les experts qui sont les adeptes de la secte des télécoms et des industriels, y compris ceux qui sont à l'origine de divers scandales. Pour ne rien arranger, on y trouve :

- Comme Présidente de l'AFIS à l'époque le Dr Anne Perrin, pourtant membre de la DGA (Direction Générale de l'Armement), qui minimise les risques sanitaires des champs électromagnétiques, contrairement à M. Malabiau de la DGA qui lui était très compétent. Il était à l'origine des périmètres de sécurité autour des équipements radios, radars et satellites, sur les navires de guerre. De façon incompréhensible, on la retrouve aussi présente dans de multiples études de l'ANSES, ce qui les rendent douteuses. Elle a été remplacée depuis par Jean Paul Krivine, qui s'était distingué en 2015 en recopiant l'article de « l'UFC Que Choisir », sans rien vérifier.

- On y retrouve comme parrain scientifique le très controversé Dr André Aurengo de l'Académie de Médecine, adepte du psychosomatique sur les effets des micro-ondes, ce qui fait rire tout le monde, et surtout les spécialistes des ondes et des armes électromagnétiques. Pourtant le Dr Ryke Geerd Hammer qui avait lié l'origine du cancer à des chocs psychologiques avait lui été condamné. Le conseil de l'ordre des médecins qui avait été saisi par une association sur les risques des champs électromagnétiques contre le Pr Aurengo, se déclarera incompétent à l'époque, mais par contre il est devenu subitement compétent contre le cas du Pr Dominique Belpomme. Le conseil de l'ordre des médecins devrait pourtant savoir que nous avions depuis les années 60 des consignes de sécurité dans les manuels constructeurs. De plus il suffit de prendre quelques fourmis et de les mettre dans une petite boite au-dessus d'un téléphone portable en émission, et de chronométrer leur durée de vie. Le conseil de l'ordre des médecins et l'académie de médecine devrait aussi connaître les recherches du professeur d'Arsonval référencées en plus par l'US Navy, et les divers accidents suite à l'exposition d'ouvriers aux ondes sur les pylônes ou et sur les toits des immeubles.

- On y retrouve aussi Jérôme Quirant, membre du CNRS, qui intervient anonymement sur Agoravox sous divers pseudos comme sur le WTC, qui écrivait dans un article en 2012 « Les OGM des poisons ? L’étude de Séralini est clownesque !  », ce qui en dit long sur le haut niveau d'expertise des membres de l'AFIS. S'il est spécialisé sur la résistance des matériaux, je ne vois pas du tout le lien avec la génétique. Une réponse à l'attaque de l'AFIS :

« OGM : la guerre secrète pour décrédibiliser l’étude Séralini »

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-de-linteret-du-conflit/20121112.RUE6451/ogm-la-guerre-secrete-pour-decredibiliser-l-etude-seralini.html

- Quant à Bernard Veyret, directeur du laboratoire PIOM au CNRS à Bordeaux, auteur de plusieurs articles pour l'AFIS, dans une étude de 1990 il citait les études d'Arsonval et des effets à un seuil non thermique. Il sera contraint en 2000 face à moi lors d'un débat radio de reconnaître les risques des ondes radars, et donc des antennes relais GSM. Depuis qu'il est conseiller scientifique de Bouygues qui finance certaines de ses études ou son laboratoire directement ou indirectement, pour lui il n'y a aucun risque. Quant au Pr Aubineau de l'étude COMOBIO sera auditionné en 2000 par Mme Védrine, directrice de l'AFSET (aujourd'hui ANSES). L'AFSET ne fera rien contre ces risques pourtant démontrés, et Bernard Veyret fera retirer son nom de cette étude compromettante pour les télécoms. Le Pr Aubineau sera lui viré pour avoir mis en évidence les risques avéré des micro-ondes et une perméabilité de la dure-mère suite à une exposition aux ondes GSM.

 

Qui sont les responsables du retard de la France sur armes micro-ondes ?

A qui doit s'adresser le gouvernement ? Qui il doit sanctionner juridiquement pour les atteintes à la sûreté de l'état, pour les atteintes à la défense nationale , pour les atteintes à la sécurité sanitaire ? En 10 ans nous sommes passés de 300.000 à 400.000 cancers par an.

*Les groupes des télécoms et de la téléphonie mobile.

*Les journalistes qui ne font plus aucune investigation, ils recopient juste les communiqués de presse des grands groupes et de leurs cabinets de com.

*Les agences de communication qui ont fait beaucoup et d'énormes dégâts, y compris sanitaires.

*Les agences de l'IE, pour ne pas dire de barbouzes, qui font en plus des interceptions illégales.

*Les médecins y compris professionnels qui ne connaissent même pas les consignes de sécurité de base des constructeurs des sources d'émission.

*Les experts de l'ANSES qui sont le plus souvent inféodés aux industriels.

*Les académiciens des académies de médecine, des sciences et des technologie qui sont à la solde du lobby des télécoms, des labos pharmaceutiques et autres industriels.

*L'Ecole de Guerre Economique (EGE) qui est aussi au service des télécoms et d'EDF, qui ferait mieux de s'occuper des pertes d'exploitation des satellites qui sont d'environ de 10 milliards par an.

*Tous les politiciens et petits anti-militaristes gauchos ou verts ne sont pas à épargner non plus. Ils sont aussi les responsables de notre retard sur les armes de nouvelle génération, que d'autres pays ont développé pendant ce temps. Alors le jour où nous aurons un conflit avec certains pays, que nous perdrons automatiquement, surtout qu'ils ne la ramènent pas, car en plus lors de précédents conflits des gauchos se sont comportés comme des collabos au service de l'ennemi nazi. Certains élus sont corrompus et se se comportent comme des pillards et ruinent et le pays et les français pour remplir leurs poches. Ce n'est pas les 3 ou 4 petits milliards décidés par l'Elysée qui vont combler notre retard dans le domaine de la défense NBCet encore moins de la défense spatiale et autres : Canons électromagnétiques, armes à impulsions électromagnétiques, armes lasers anti-drone-missiles et anti-satellite, armes micro-ondes, brouilleurs anti-satellites, missiles anti-satellites, satellites anti-satellites,etc...

Tous les petits TROLLS incompétents, criminels, désinformateurs, harceleurs, manipulateurs, menteurs, sociopathes et psychopathes, à la solde des télécoms, qui interviennent sur les forums pour démentir les effets nocifs avérés des champs électromagnétiques, et pour dénigrer les vrais spécialistes. Il suffit pourtant de prendre quelques fourmis et de les mettre dans une petite boite au-dessus d'un téléphone portable en émission. Suite aux efforts démesurés du lobby des télécoms et de ses complices pour censurer tous ce qui touchent aux armes électromagnétiques, nous sommes aujourd'hui dans une situation catastrophique. Le gouvernement français sait maintenant qui il doit poursuivre en justice pour atteinte à notre défense nationale et spatiale.

Pendant que ces individus dénigrent et que des journalistes tentent de faire passer pour des dingues ceux qui balancent des vérités gênantes, plusieurs pays construisaient des armes à énergie dirigée. Certains manipulateurs viendront affirmer que nous sommes à la pointe de la recherche, mais ils oublient de vous dire que LA FRANCE A ZÉRO ARME À ÉNERGIE DIRIGÉE ou MICRO-ONDES OPÉRATIONNELLE. Résultat, l'ANSES est incompétente dans ce domaine, y compris au niveau sanitaire. Il faut savoir que des radars d'une puissance D'UN OU DEUX MÉGAWATT peuvent être utilisés comme une arme à énergie dirigée contre des individus et provoquer des défaillances sur des systèmes. J'avais fait en 2003 un articles sur les armes électromagnétiques pour une revue, mais au final il a été censuré, et les parlementaires ont été maintenus dans l'ignorance de ce qui se faisait. Ayant continué à investiguer, je dispose aujourd'hui sur un disque dur crypté d'un inventaire de tout ce qui se fait pays par pays. Il est très facile pour un bricoleur de réaliser des dispositifs de quelques kilowatt. Pour un état, il est facile de fabriquer des systèmes de forte puissance. Les pertes sur les satellites s'élèvent à 10 milliards par an. Ils ont pour origines des éruptions solaires, les radiations cosmiques, l'explosion des magnétars, les brouillages et autres.

Nous avons vu lors de divers comités d'experts des médecins qui ont été jusqu'à ignorer l'existence des consignes de sécurité face à des sources micro-ondes, alors qu'elles existent depuis les années 60. Des milliers de militaires aux USA et en Belgique seront démobilisés après avoir été exposés à des source d'émission. Maintenant certains packman comme on peut le voir lors de salons militaires interdits au public, sont dotés d'un bouclier métallique pour diminuer l'exposition de la tête et de la nuque aux bonnes ondes dites inoffensives (sic) par nos prétendus experts.

Depuis le début des années 2000 comme je l'expliquais à l'époque sur mon site, les USA disposent officiellement de plusieurs types d'armes électromagnétiques et micro-ondes. La puissance des ces armes micro-ondes est limitée à 100 kW pour une durée maximum d'émission de six secondes, car au delà elles peuvent devenir mortelles. L'une d'elle avait été déployée en Irak. Il existe aussi une version embarquée et une autre portable sur trépieds, et moins puissante. Il est intéressant de souligner que les USA ont toujours contourné ou violé tous les traités internationaux dans tous les domaines ce que l'Europe s'abstient de souligner.

Armes micro-ondes à énergie dirigée américaines, Raytheon, version :

(2,06mn ) - Système léger pour prisons - 100 mètres

(0,31mn) - V1-2000 - 030kW - 050 $M – shelter

(0,31mn) - V1-2000 - 030kW - 050 $M – shelter

(0,36mn) - V1-2000 - 050kW - 060 $M - shelter desert

(0,36mn) - V1-2000 - 050kW - 060 $M - shelter desert

(1,18mn) - V4-2006 - 100kW - 100 $M - 750 mètres – Truck

(1,18mn) - V4-2006 - 100kW - 100 $M - 750 mètres – Truck

(0,25mn) - V5-2010 double cibles - ??? $M - Arme Micro-ondes anti-drones

Les informations données ici notamment au niveau du coût remontaient à 1999. Il existe aussi un dispositif de puissance capable de monter à 2,5 Mégawatt.

 

- J'expliquais dans un livre en 1999 que la Grande Bretagne avait racheté à la Russie un radar qui avait été transformé en arme anti-personnelle contre les manifestants de Greenpeace à l'époque de la crise des missiles à portée intermédiaire dans les années 80.

- Quant à la Chine, elle dispose d'une arme micro-onde en version camion qui avait été déployée lors du G20 en 2016, mais sa puissance est inconnue, idem pour sa portée. La chine avait menacé d'attaquer les satellites qui survoleraient son pays. En 2007, elle a détruit l'un de ses vieux satellites en orbite basse avec un missile intercepteur. Il n'y a aucune information technique disponible sur les amres sur les arme électromagnétique Chinoises.

- Pour ce qui est des armes à impulsions électromagnétiques, la Russie a travaillé dessus dès le début des années 50. Nous avons donc presque 70 ans de retard, car là encore nous n'avons rien d'opérationnel. Au moins trois pays disposent d'ogives de ce type pour leurs missiles, la Russie, les USA et la Chine. L'Allemagne et peut-être aussi quelques autres pays en ont de faible puissance,

- La Russie a des camions spécialisés en guerre électronique, qui ont aussi été déployés en Syrie. Ils peuvent brouiller les communications civiles et militaires, les systèmes des navires, les satellites GPS et autres, les missiles, les drones, les avions radar et de combat américains et de l'Otan, rien que ça. Cela explique peut être pourquoi les USA ont décidé de se retirer de la Syrie. Les russes ont aussi des avions spécialisés de brouillage. Les USA avaient menacé il y a quelques mois d'utiliser l'arme nucléaire contre la Russie si elle utilisait ces avions. C'est drôle quand on sait que les USA en utilisent aussi. Le brouillage ou la destruction des satellites GPS peut provoquer des milliards d'euros de perte. Les signaux GPS sont brouillés autour et au-dessus de la Syrie. Les systèmes du monde entier sont synchronisés par le biais des signaux GPS. 6 à 7 % du PIB des pays occidentaux dépend aujourd’hui des signaux des satellites GPS. Des idiots affirment que les émetteur eLoran ne servent plus à rien, parce que nous recevons partout les signaux satellites GPS. Les USA ayant vu le danger, commence à remettre en service des émetteurs eLoran en secours du GPS. D'autres idiots répondront oui mais on a Galileo, hourra on est sauvé. Sauf que les pays ennemis y ont pensé aussi. De plus en janvier 2017 plusieurs horloges atomiques sont tombées en panne. Et ce n'est pas fini, en juillet 2019, ce réseau Galileo est encore tombé en panne, ce que l'exploitant a découvert au bout de quelques jours. Maintenant pour déterminer votre position, vous pouvez toujours utiliser le sextan, mais pas pour la synchronisation des systèmes, c'est raté. Information ignorée du public, tous les systèmes d'un satellite européen sont tombés en panne, sans que nous soyons en mesure de déterminer quel pays l'a neutralisé.

 

(2,06mn) V4 Unité de guerre électronique, d'nterception et de brouillage électrommagnétique...

(3,06mn) V2 Arme de brouillage électromagnétique radio et radar, anti-avions radar, anti-navire, anti-drones, anti-missiles, anti-satellites, anti-GPS, etc...

(07,00mn) Section russe de guerre électronique et de brouillage électromagnétique des avions de commandement américains, des systèmes radio, satellites de communication, GPS et Galileo. (1,16mn) V2 Camion spécialisé pour le brouillage électromagnétique.

(07,00mn) Section russe de guerre électronique et de brouillage électromagnétique des avions de commandement américains, des systèmes radio, satellites de communication, GPS et Galileo. (1,16mn) V2 Camion spécialisé pour le brouillage électromagnétique.

Florence Parly, ministre des armées, avait accusé en janvier la Fédération de Russie, d’intercepter les communications du satellite militaire franco-italien Athena-Fidus avec son satellite Louch-Olymp. Cela nous fait beaucoup rire, quand on connaît les moyens démesurés de la NSA, et son dernier site de l'Utah. Il est vrai que quand nos navires espions vont en Mer Noire pour récolter des pâquerettes, et nos avions espions vont récolter des marguerite le long des frontières russes. Nos élus ne sont pas aussi virulents contre les services d'espionnage US. Les russophobes français et européens, feraient mieux de la mettre en veilleuse et de collaborer avec les russes, au lieu de les attaquer et de les sanctionner pour obéir aux ordres de Washington. En cas de menaces cosmiques, on ne peut pas compter sur les américaine pour détruire un météore. Il en tombe au moins un par mois. Heureusement il tombe dans une zone désertique, ou il a un faible diamètre. Depuis l'incident de 2013 qui a fait au moins 2000 blessés à Tcheliabinsk, l'armée russe a renforcé ses moyens de détection et de défense pour intercepter des météores. Les missiles Satan seront conservés jusqu'en 2022 au moins, pourraient être modifiés pour intercepter des météores. Les missiles russes anti-aériens sont plus performants que les missiles américains et européens.

Le 13 juillet le Président de la République déclarait lors de la réception au ministère des Armées devant les militaires de haut rang réunis à l’Hôtel de Brienne, qu'il allait créer à Toulouse :

« Pour assurer le développement et le renforcement de nos capacités spatiales, un grand commandement de l'espace sera créé en septembre prochain » avec 220 personnes au début. Il « deviendra à terme l'armée de l'Air et de l'Espace », qui est un « véritable enjeu de sécurité nationale, par la conflictualité qu'il suscite ». Il veut mettre en place « une stratégie spatiale de défense », qui est loin d'être prête contrairement à ce qu'il affirme. « La nouvelle doctrine spatiale et militaire qui m'a été proposée par la ministre des arméesque j'ai approuvée, permettra d'assurer notre défense de l'espace et par l'espace ». « Nous renforcerons notre connaissance de la situation spatiale, nous protégerons mieux nos satellites, y compris de manière active... /... Les nouveaux investissements indispensables seront décidés ». En cas d'agression, « la France peut faire usage de son droit à la légitime défense », en allant jusqu’à la destruction d’installations spatiales ou terrestres adverses  ».

Jeudi 25 juillet, Florence Parly, ministre des armées a reconnu au Commandement de la défense aérienne et des opérations spatiales sur la base aérienne 942 de Lyon, un RETARD sur les armes à énergie dirigée. « Notre maîtrise du spectre électro-magnétique est désormais fortement contestée par des adversaires potentiels  ». Elle a détaillé sa nouvelle stratégie de défense spatiale, « inscrire la France dans la nouvelle conflictualité qui se déploie dans l’espace.../... qui est un nouveau champ de menaces.../... « il ne s'agira jamais d'appliquer une stratégie offensive. Il s'agit ici d'auto-défense.../... si nos satellites sont menacés, nous envisagerons d'éblouir nos adversaires, avec des lasers de puissance, secteur dans lequel nous avons pris du RETARD ». Le ministère « doit devenir opérateur spatial.../... et sélectionner des « opérateurs de confiance.../... étudier des « nanosatellites guetteurs » munis de capacités d’autodéfense, des lanceurs réactifs ou encore des véhicules logistiques. Sur la durée de la loi de programmation militaire 2019-2025.../... cet effort représente 700 millions d’euros supplémentaires, en complément des 3,6 milliards d’euros déjà prévus.../... Identifier, caractériser les actes inamicaux ou hostiles dans l’environnement de nos satellites, poursuivre le développement de nos moyens d’appui aux opérations, protéger nos moyens spatiaux et décourager nos adversaires d’y porter atteinte…/... Une équipe de militaires sera bientôt auprès du CNES pour se former à la manœuvre des satellites. Il faut une défense spatiale car on parle ici de notre indépendance et de notre liberté d'appréciation, d'accès et d'action dans l'espace ».au Commandement de la défense aérienne et des opérations spatiales sur la base aérienne 942 de Lyon.../... « les satellites militaires de télécommunication Syracuse « seront bien dotés de caméras.../ demain de moyens d’autodéfense, comme des lasers de puissance pour éblouir, ou des MITRAILLEUSES pour détruire les panneaux solaires d’un satellite à l’approche  ».

L'installation d'une mitrailleuse à bord d'un satellite est une idée saugrenue qui ridiculise encore la France vis à vis des pays étrangers. Une équipe est chargée de remettre pour novembre 2019 des propositions pour la « stratégie de défense spatiale » de la France. J'espère qu'ils auront de meilleures idées, sinon on est foutu, entre nous, il y a du boulot. La loi nationale sur les opérations spatiales de 2008 du CNES sera modifiée. Il faudra quelques milliards que les français n'ont plus, puisque nos élus nous ont fait les poches. Il faut qu'on m'explique comment on va mettre une défenses spatiale en œuvre, que d'autres pays ont mis plusieurs dizaines d'années à développer.

 

CONCLUSION

La France a désormais des dizaines d'années de retard sur les armes électromagnétiques grâce au lobby des télécoms. Le gouvernement s'il le voulait pourrait très bien attaquer en justice les groupes télécoms, les médias à leur solde, les experts des diverses agences et académies, saisir leurs biens, au motif des atteintes à la sûreté de l'état, et des atteintes à la défense nationale, sans parler des atteintes à la sécurité sanitaire qui ont un impact sur l'économie. Il pourrait aussi lancer des enquêtes sur l'origine des petits trolls qui pullulent sur les forums dans le but de désinformer, vérifier pour qui ils travaillent, si c'est pour des industriels, ou pour des officines à la solde de puissances étrangères. L'état pourrait engager des procédures et demander des condamnations « pour divulgation de fausses informations ». Il est d'ailleurs très facile de repérer ces gens-là, ils ne donnent jamais leur profil, on retrouve souvent les mêmes arguments, les mêmes mots, et ils ont plusieurs pseudos. L'état pourrait aussi faire passer une loi pour que les télécoms et les industriels responsables de pathologies payent la note, ce qui permettrait de désendetter la sécurité sociale, puisque selon le président Macron, le social nous coûte un « pognon de dingue ».

 

 

 

Source : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/defense-spatiale-armes-a-energie-217452?fbclid=IwAR3_rUkRVxJ6TeQ5NzoCz2nAG5Bd8OY5auzgCAAKj7wLPKLoSBUzoCBqnQI

Partager cet article
Repost0