Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 08:00

 

 

729268_000000_lgv-manifa_original_imagen_foto610x342.jpg

Réseau Ferré de France (RFF) maintient sa feuille de route pour la LGV au Pays Basque et veut même "accélérer le processus d'expropriation". Les opposants à la nouvelle LGV au Pays Basque appellent les propriétaires à ne pas vendre leurs terrains.


Rédaction 17/01/2013


Expropriations


Réseau Ferré de France (RFF) veut "accélérer le processus d'expropriation". Les opposants à la nouvelle LGV au Pays Basque appellent les propriétaires à ne pas vendre leurs terrains.


Le programme de travaux prévu en 2013 par RFF sur le "Grand Projet Sud Ouest" (GPSO) Bordeaux-Hendaye ne prévoit pas seulement le lancement des enquêtes publiques, mais aussi le développement d'une stratégie foncière par anticipation, en organisant "des réunions publiques de proximité" et surtout "des contacts individuels avec les personnes directement impactées et les riverains les plus proches".


RFF a annoncé qu'il veut accélérer le processus d'expropriation "le plus tôt possible", c'est-à-dire, sans attendre les conclusions de la "Commission Mobilité 21", chargée de mettre de l'ordre dans les projets du Schéma national des infrastructures de transport (SNIT). Les recommandations de cette commission sont attendues pour le printemps 2013 et devraient permettre au gouvernement de redéfinir les calendriers.


Le Collectif des associations de défense de l'environnement (CADE) appelle les personnes impactées à ne pas répondre aux prises de contact et à ne signer aucun document. "Il faut les mettre en alerte pour qu'elles ne cèdent pas au chantage que ne manquera pas de faire RFF," alertent les opposants.


Ces contacts individuels de la part de RFF peuvent aboutir à des acquisitions foncières à l'"amiable" "dont on sait qu'ils se font prioritairement auprès des impactés les plus vulnérables," estime Pantxo Tellier, vice-président du CADE dans une lettre ouverte adressée au préfet.


"Qu'adviendra-t-il de ces acquisitions hors DUP si le projet ne se fait pas? N'est-ce pas là une véritable spoliation en vue d'une future spéculation, le gel du foncier à l'intérieur et à proximité du fuseau ayant d'ores et déjà fait chuter la valeur de ces biens sans parler du retrait de terres cultivables de plus en plus indispensables," ajoute-t-il.


Les opposants à la LGV appellent à un rassemblement à l'occasion de la visite du président d'Aquitaine, Alain Rousset, le lundi 21 janvier à 11h à la Chambre des métiers à Bayonne.


>> Lire : LGV: "Ça passera parce que ça doit passer," selon Hollande

>> Lire : LGV Pays Basque : la CNDP refuse d'organiser un nouveau débat public

>> Lire : LGV : le CADE exige un démenti de RFF

>> Lire : Manifestation anti-LGV à Bayonne : près de 10 000 manifestants

>> Lire : LGV au Pays Basque sud : 40% de budget en moins, retard des travaux


 

Source: http://www.eitb.com/fr/infos/societe/detail/1228818/lgv-pays-basque--rff-veut-accelerer-expropriations/

 

Partager cet article
Repost0