Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2022 2 23 /08 /août /2022 12:23

 

 

 

L'ancien Premier ministre a été nommé président du conseil d'administration de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afit). Parmi les dossiers qui l'attendent, le Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) qui prévoit de traverser le Pays Basque Nord.

22 AOûT 2022 - 07:15h

Anaiz Aguirre Olhagaray

L'ex Premier ministre Jean Castex en visite à Bayonne au côté de Jean-René Etchegaray, président de la Communauté d'agglomération Pays Basque. (Florence LASAGA)

L'ex Premier ministre Jean Castex en visite à Bayonne au côté de Jean-René Etchegaray, président de la Communauté d'agglomération Pays Basque. (Florence LASAGA)

Après avoir été le Premier ministre d'Emmanuel Macron entre juillet 2020 et mai 2022, Jean Castex est le nouveau président du conseil d'administration de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afit), selon le décret publié jeudi 18 août au Journal officiel, au lendemain de sa signature par le président de la République. Il succède à Christophe Béchu, nommé en juillet ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires dans le gouvernement d'Élisabeth Borne.

L'Afit est l'agence publique chargée de financer les grands projets de transports ferroviaires, routiers, fluviaux et maritimes. Parmi les nombreux dossiers qu'aura à traiter son nouveau président, figure la Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), qui doit notamment relier Bordeaux à Toulouse et Dax via une nouvelle ligne à grande vitesse (LGV).

 

Le Pays Basque ne paiera pas

Le tracé complet prévoit de traverser le Pays Basque Nord jusqu'à Irun, bien que ce tronçon ne fasse l'objet d'aucun financement pour l'instant. Localement, le projet a généré une forte opposition depuis de nombreuses années. Le 18 décembre 2021, une majorité d'élus de Communauté d'agglomération Pays Basque s'était prononcée contre la participation au financement du GPSO, alors que le président de la Région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset défend le projet bec et ongles.

Au cours de son audition devant les parlementaires, lesquels ont validé sa nomination, Jean Castex a assuré que la disparition des petites lignes régionales constituait un sujet prioritaire et sur lequel, a indiqué l'ancien Premier ministre, l'État avait triplé les moyens financiers engagés sur la période 2020-2022.

 

Coquille vide

Créée en 2004 sous le gouvernement du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin de Jacques Chirac, l'Afit est un établissement public administratif national (EPAN) dont la Cour des comptes a régulièrement pointé du doigt le fonctionnement. En 2016, l'institution évoquait une « quasi une coquille vide », « n'ayant dans les faits aucune autonomie décisionnelle ». La Cour des comptes européenne a, quant à elle, souligné les faiblesses de la LGV.

Tout sur Ligne à grande vitesse

 

 

Source: https://www.mediabask.eus/fr/info_mbsk/20220822/lgv-jean-castex-prend-la-tete-de-l-agence-de-financement-des-infrastructures

Partager cet article
Repost0