Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2018 4 18 /10 /octobre /2018 12:02

 

 

 

Lettre ouverte à Madame la Ministre chargée des Transports

12/10/2018 10:50 Mis à jour à: 10:52 | 0 commentaires

Stop aux camions en vallée d’Aspe et ailleurs Jaca sin perder el norte de la vallée de l’Aragon

Madame la Ministre,

Nous, habitants de la vallée d’Aspe, du Piémont Pyrénéen et de la vallée de l’Aragon, de France et d’Espagne, profitons de votre visite à Bayonne sur le thème du développement des territoires cyclables pour vous interpeller à propos de notre situation et de nos revendications.

Sur l’axe routier qui traverse nos vallées (RN 134), il n’est point question de pratiquer le vélo. Nous vivons et déplorons quotidiennement les dangers liés au transit de poids lourds en zone de montagne.

Nous l’avons subi encore une fois à l’occasion de l’accident routier du 27 août dernier : au drame humain, causé par le décès du chauffeur, s’est ajouté un drame écologique majeur. En effet plusieurs kilomètres du gave ont été pollués par du chlorite de sodium, causant la mortalité de l’ensemble des espèces aquatiques. Cette pollution s’ajoute à celle provoquée quotidiennement par la concentration de gaz carbonique et de fines particules dues au trafic, qui va croissant.

Nous vous interpellons donc aujourd’hui afin que vous preniez en compte notre colère et notre crainte d’usagers de la route, qui se traduit par notre refus du transit de poids lourds dans nos vallées.

Nous souhaitons que des mesures soient prises, non seulement pour nous protéger des risques que nous courons tous les jours en circulant sur la route en tant qu’usagers (vélos, autos, piétons, tracteurs, brebis, etc.), mais également pour préserver notre santé et notre environnement naturel exceptionnel. Le rapport du G.I.E.C nous rappelle l’urgence de notre situation, et, l’urgence à trouver des solutions.

Nous attirons votre attention sur le fait que nous refusons absolument tout dispositif d’aménagement (déviation, agrandissement) qui ne ferait qu’augmenter et légitimer le trafic, et renforcer les risques que nous subissons déjà.

Nous ne voulons pas non plus voir le trafic routier prospérer ailleurs, comme sur l’axe côtier passant par Hendaye : nous soutiendrons les mobilisations qui s’opposeront à son augmentation et au transport des marchandises dangereuses en Pays Basque, dans l’Aragon et ailleurs.

En conséquence, nous vous demandons, sans plus attendre, de soutenir l’interdiction de la circulation des matières dangereuses sur la RN134, et d’engager les procédures pour y interdire le plus rapidement possible le transit de poids lourds.

Il y a dix ans, un accident similaire à celui d’août dernier avait déjà eu lieu. Aucune mesure n’a été mise en place pour prévenir de nouveaux drames, pourtant prévisibles et annoncés.

Depuis fin août, un collectif rassemblant largement la population riveraine de la RN134, dans toute sa diversité, dans toute sa richesse, s’est constitué et s’organise pour que des solutions de court et long terme, respectueuses de l’environnement, des femmes et des hommes, soient mises en œuvre.

En Aragon, l’association Jaca sin perder el norte milite depuis plusieurs années pour que des alternatives durables au tout-routier soient trouvées.

Ainsi, de part et d’autres des Pyrénées, des habitants s’organisent pour prendre en main leur avenir et se fédérer autour de revendications communes.

Une pétition qui porte nos revendications circule sur notre territoire et au-delà. Elle a été signée par plus de 2 000 personnes à ce jour.

Nous vous prions de recevoir, Madame la Ministre, nos salutation distinguées.

 

 

 

Source : https://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20181012/lettre-ouverte-a-madame-la-ministre-chargee-des-transports

 

Partager cet article
Repost0