Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 07:26

 

 

img_id_14673.png

 

05/09/2013 | Alain Rousset a fait sa conférence de rentrée dans le futur Institut polytechnique de Bordeaux, qui rassemblera aussi l'Enseirb et Matmeca


"Je me battrai jusqu'au bout pour que la LGV Bordeaux-Hendaye se fasse", a lancé ce jeudi 5 septembre, Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine, lors de sa conférence de rentrée. Dans quelques jours, il doit rencontrer le ministre délégué chargé des Transports, Frédéric Cuvillier, pour évoquer le sujet. "J'ai la promesse du ministre et du Premier ministre que les procédures se poursuivront jusqu'à l'Espagne", a-t-il dévoilé. Pour sa rentrée, Alain Rousset a aussi beaucoup parlé d'innovation et de la nécessité de décentraliser la BPI (Banque publique d'investissement).


Alain Rousset a donc l'assurance du Premier ministre que les procédures vont continuer pour la réalisation de la LGV Bordeaux-Hendaye. "C'est capital pour acquérir du foncier sur le tracé et que celui-ci ne soit pas livré à la promotion immobilière", a-t-il rappelé. Alain Rousset a souligné au passage que les événements récents, les accidents de train à Brétigny et en Espagne démontrent combien il serait risqué en termes de sécurité de faire rouler sur une voie unique des TGV à 220 km/h et à 60 km/h. "Vous imaginez les risques avec un train toutes les trois minutes. A la moindre erreur d'aiguillage, ce sont des milliers de morts", a-t-il lancé. Autre argument : cela pourrait menacer la LGV Tours-Bordeaux. 



La Région organise un forum de l'innovation en décembre. Par ailleurs, le président a révélé que la Région Aquitaine va dédier trois jours à l'innovation les 5,6 et 7 décembre à l'Aérocampus pour découvrir ce qui se fait en la matière sur le territoire. "On va faire un laboratoire. L'Aérocampus va devenir une immense vitrine sur l'innovation", a-t-il déclaré. L'événement a été baptisé "Nov/Aqt". Ce colloque devrait réunir plus de 500 décideurs. En outre, à noter que Patrick Guillemeteau a présenté un rapport sur les trois niveaux de réponse (européen, national et régional) pour lutter contre la concurrence déloyale dans le secteur du BTP. Un phénomène, qui touche particulièrement le sud de l'Aquitaine. Ainsi, ce dernier a proposé la création d'une carte du travailleur européen, la définition d'un Smic européen... Au niveau régional, cela pourrait se traduire par une clause générale relative à la sous-traitance dans les actes d'engagement.



Nicolas César

 


 

Source : http://www.aqui.fr/politiques/alain-rousset-a-des-elements-rassurants-pour-la-lgv-bordeaux-hendaye,9009.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires