Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 12:29

 

 

Stéphane Lhomme

Jeu 17/10/2019 12:30

Procès d'UFC-QueChoisir contre moi : audience le 8 novembre au TGI de Paris - Harcèlement par Tracfin

Bonjour à toutes et tous,

Entre deux conférences anti-Linky, voici quelques infirmations sur mes (mes)aventures.

Pour mémoire, après que j'aie montré sa complicité active avec Enedis au profit du programme Linky, la direction de l'UFC-QueChoisir a lancé 4 procédures en justice contre moi : 3 procédures normales et une rapide (citation directe) pour faire bonne mesure.

Par ailleurs, Enedis a aussi lancé une procédure contre moi suite à mes accusations concernant les incendies générés par le Linky.

D'autre part, je suis harcelé par Tracfin qui me considère probablement comme un terroriste.

 

1) Contre UFC : 3 mise en examen, une première audience vendredi 8 novembre à Paris

Une subtilité du droit français fait que les procédures pour diffamation (réelle ou prétendue comme c'est le cas pour moi) donnent lieu à une mise en examen automatique, sans bien sûr que cela ne préjuge du résultat final. J'ai donc eu droit à 3 mises en examen mais, alors que les 3 procédures concernaient le même article, j'ai été convoqué à 3 dates différentes par 3 juges d’instruction différentes : elles ne se soucient pas de savoir si le mis en cause a les moyens de se déplacer à Paris (elles ne doivent même pas savoir que des gens n'habitent pas Paris !)

Une première audience a lieu au TGI de Paris ce vendredi 8 novembre à 13h30 au nouveau TGI de Paris. Face à moi, UFC et son chargé de mission Nicolas Mouchnino, le type qui prétend sur tous les médias que l' "on ne peut pas refuser le Linky" !

L'audience est publique, mais je ne souhaite pas que vous dépensiez de l'argent pour vous y rendre : il vaut mieux se réserver pour la procédure d'Enedis ou éventuellement pour les audiences suivantes. Voyons déjà comment se passe cette première escarmouche, je vous tiendrai bien sûr au courant.

 

2) Contre UFC : procédure rapide (citation directe)

J'ai gagné en première instance mais, suite à un défaut d'information de la part du TGI de Paris (un coup tordu ?), je n'étais pas présent ni représenté en appel et, cette semaine, je viens de recevoir un avis de condamnation. J'ai demandé à mon avocat de regarder s'il était possible d'aller en cassation étant donné le caractère injuste de ce procès d'appel. Inutile de vous dire que je suis très agacé (euphémisme) car il est évident que cette absence a déplu au tribunal et influé sur sa décision.

 

3) Contre Enedis (incendies générés par les Linky)

Comme pour UFC, il s'agit d'une procédure pour prétendue diffamation, j'ai donc eu droit à une 4ème mise en examen automatique. Du nouveau dans quelques semaines, plus sûrement dans quelques mois...

 

4) Situation personnelle et harcèlement par Tracfin

Je remercie à nouveaux toutes les personnes qui m'ont soutenu lors de la période très difficile que je viens de vivre sur le plan personnel. Ma situation est stabilisée : je peux rester dans mon logement avec mes enfants, et l'Observatoire du nucléaire (l'association qui me salarie) reçoit chaque mois de quoi me verser mon salaire (smic : 1202eur/mois) et me rembourser quelques abonnements (journaux, internet, téléphone). Merci encore infiniment à toutes celles et ceux qui contribuent chaque mois ou de façon ponctuelle.

J'ai par ailleurs de gros problèmes avec Tracfin (« Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins »), l'organisme du ministère de l'Économie et des Finances chargé de la lutte contre... les circuits financiers clandestins, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Bigre, il faut croire que je suis très dangereux.

Au lieu de traquer les gangsters (comme ce cher Raymond Barre qui, après avoir saigné la population française, a mis quelques millions en Suisse sans jamais être inquiété), Tracfin s'en prend à moi et a contraint le Crédit mutuel a fermer mon compte courant et le compte commun que j'avais encore avec mon ex pour les frais des enfants. Il me reste un compte courant au LCL mais les chèques que j'y dépose (en particulier mon salaire) sont actuellement bloqués : pourtant, avec 1202 euros, je ne dois guère pouvoir financer que quelques minutes de terrorisme ! A suivre...

 

Stéphane

Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)

Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

 

NB : je ne suis pas complotiste ni ne regarde trop de films à sensations mais, au cas où, je signale quand même que ces attaques ne font que renforcer ma détermination et que, si on me retrouve au fond d'un canal ou d'une décharge, ce ne sera ni un suicide ni un accident...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires