Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 13:08
Relancer la consigne des bouteilles, voilà de l’écologie!

La fausse écologie m’agace grandement. Ainsi voir les jeunes lycéens pas encore terminé (ce qui fût mon cas au même age) défiler sur ordre de profs relayant les instructions des rectorats suite aux consignes du ministère, pour sauver le climat. Les jeunes manifestent pour sauver le climat avec des Jeans made in China au coton africain pas franchement équitable et 3 i-phone dans la main fabriqué par des gosses à l’autre bout de la planète sans protection sociale. Alors cette écologie-là est une pure escroquerie qui les bons jours me fait rire, et le smauvais vomir. Au choix.

En Alsace, on évoque une vraie idée. Une idée qui d’ailleurs avait cours quand j’étais gamin justement. On ramenait les bouteilles de pinard des adultes (à l’époque ça buvait sec) et on vous donnait des petits bons de consignes. A cette époque personne ne vous parlait d’environnement ou d’écologie. On la faisait. On la faisait sans le savoir l’écologie à l’époque. Une époque ou les choses étaient réutilisables, aussi bien les mouchoirs pleins de morve que les couches pleines de caca… Et oui, c’est pas glamour l’écologie!

 

Bon consigner sa bouteille c’est largement faisable.

Une bouteille de verre c’est une bouteille qui est fondu à nouveau… alors qu’une bouteille consignée est réutilisée après avoir lavée et désinfectée… Faire fondre du verre nécessite plus d’énergie que de faire la vaisselle!

 

Résultat?

« Une bouteille consignée va aussi produire 79% de gaz à effet de serre de moins qu’une bouteille dite de verre perdu. Celle, par exemple, de 75 cl de bière Meteor va pouvoir être réutilisée en moyenne plus de 19 fois, ce qui fait qu’elle peut circuler pendant plus de six années, a relevé l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), qui a publié à l’automne une étude sur dix initiatives de réemploi du verre ».

 

Ou comment redécouvrir l’eau chaude environnementale!

Mieux, pour ne pas avoir à transporter trop loin les bouteilles consignées, il ne faut pas avoir à faire plus de 300 kilomètres, ce qui signifie penser des maillages aussi bien de logistique inversée (livrer et ramener) que des maillages d’usines et de centres de production sur l’ensemble du territoire.

C’est là que l’état à un rôle fondamental en aménagement du territoire à jouer pour mettre en place une véritable économie circulaire reposant sur les circuits courts, et une fiscalité qui taxerait les produits venant de très loin… hélas dans les traités actuels c’est une politique impossible à mettre ne oeuvre, car Bruxelles comme l’OMC l’interdisent!

Charles SANNAT

 

 

Source : https://insolentiae.com/relancer-la-consigne-des-bouteilles-voila-de-lecologie/

 

Partager cet article

Repost0

commentaires