Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2019 4 02 /05 /mai /2019 17:00

 

 

A La Une Politique

Publié le 02/05/2019 à 9h11 par Pierre Sabathié.

La pose des compteurs communicants continue d’alimenter la discorde entre la Ville de Bayonne et la société Enedis.  Archives Arnaud Dejeans

La pose des compteurs communicants continue d’alimenter la discorde entre la Ville de Bayonne et la société Enedis. Archives Arnaud Dejeans

La mairie reçoit de plus en plus de courriers d’habitants ne souhaitant pas la pose des nouveaux compteurs communicants. Face à la pression d’Enedis, les élus s’indignent.

Le courant ne passe plus entre la Ville de Bayonne et Enedis. Le maire Jean-René Etchegaray souligne que « le contrat de confiance est rompu » avec la société en charge de la distribution d’électricité. En cause : la dernière campagne de déploiement des compteurs Linky dans les différents foyers de la commune. Depuis le début de l’année, les courriers de protestation des Bayonnais s’amoncellent en mairie. 577 refus de compteur communicant ont été exprimés par lettres représentant plus de 700 logements, et malgré tout, des installations ont été réalisées par des entreprises partenaires d’ENEDIS.

« La coupe est pleine ajoute le maire Jean-René Etchegaray, touché à titre personnel par cette pose non consentie. Je suis syndic bénévole d’une copropriété de six logements où tous les compteurs ont été remplacés alors que des lettres de refus avaient été formulées. Je n’ai reçu aucun courrier d’ENEDIS annonçant que ces compteurs allaient être changés. »

Le maire ne veut pas en faire une affaire personnelle ni même politique puisqu’il associe des élus de l’opposition à ce qu’il qualifie de « respect des libertés fondamentales et du droit à la propriété. »

Avec l’opposition

Jean-Claude Iriart abonde ainsi en dénonçant « une pratique qui n’est pas acceptable à nos yeux. Nous avons eu un débat au conseil municipal à ce sujet, et nous étions tous unanimes pour dire qu’il faut respecter les points de vue de ceux qui ne veulent pas de ce compteur. Cela a tenu 1 an, et là, on constate de nouvelles pressions ENEDIS est une grande entreprise de service public qui avait convenu un accord avec notre collectivité et ne le respecte pas. C’est très incorrect. »

Marie Christine Aragon, également élue du Département, invoque le règlement sanitaire départemental et les normes à respecter pour l’installation de ce type d’équipement. « Il y a des règlements à suivre comme la pose de ces compteurs sur des matériaux combustibles. Or, là, des sous-traitants ne prennent pas en compte cette réglementation, et installent des compteurs sur des panneaux de bois. » Martine Bisauta renchérit en prédisant que le Syndicat d’Electrification du Département (SDEPA) est intervenu pour « faire enlever ces équipements mal installés »

A ce jour, 42% des foyers bayonnais sont équipés de compteurs Linky soit 15.000 sur 35.000. En février dernier le maire avait adressé un courrier à ENEDIS pour prévenir du mécontentement de nombreux particuliers. « Votre réponse qui ne fait que rappeler la loi et méconnaît les accords antérieurs conclus avec les échelons supérieurs de votre hiérarchie ne satisfait pas nos demandes », écrivait Jean-René Etchegaray.

En réponse fin mars, le directeur territorial d’ENEDIS, François Tillous, affirmait avoir « recensé 340 clients ayant exprimé leur refus de compteur, soit 1% des foyer bayonnais », et que « concernant les refus, lorsque le compteur est situé à l’intérieur du logement, nous ne forçons pas le passage et nous reportons l’installation du compteur ».

 

Dialogue et apaisement

Sollicité par nos soins, François Tillous ne dit pas autre chose aujourd’hui. « Ce n’est pas ENEDIS qui a décidé du déploiement des compteurs communicants, mais la loi sur la transition énergétique. Nous avons une mission de service public pour les installer avec nos entreprises partenaires. On fait tout pour que ces poses soient réalisées dans des conditions de sérénité optimales en privilégiant le dialogue et l’apaisement. C’est ce que nous demandons à nos partenaires. En cas de refus dans des logements on reporte l’installation, il n’est pas question de violer le droit de propriété. Mais quand le compteur est à l’extérieur ou accessible sur des gaines collectives, on remplace. Je rappelle que le compteur n’appartient pas au client et que l’objectif de la loi est d’équiper 100% des foyers français de compteur connecté à l’horizon 2021. »

En attendant, ceux qui ne souhaitent pas ce compteur peuvent faire les démarches auprès de la mairie ou sur le site internet bayonne.fr.

 

 

Source : https://www.sudouest.fr/2019/05/02/la-mairie-reste-solidaire-de-ceux-qui-refusent-linky-6033449-4018.php

 

 

Il est hors de question de laisser Mr Tillous ânonner un discours qui ne répond nullement à la réalité  Le Directeur Territorial d’ENEDIS oublie très « vertueusement » les consignes d’ENEDIS.

Linky : la mairie de Bayonne toujours solidaire de ceux qui refusent les nouveaux compteurs

Reportage TV FR3 Pays Basque : La mairie de Bayonne s’exprime sur les compteurs Linky

Partager cet article

Repost0

commentaires