Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 09:28

 

 

 

Par c481 
samedi 5 janvier 2019

Les voitures électriques ne font pas des étincelles...

Les gouvernements successifs nous ont présenté la voiture électrique comme la panacée, l'alpha et l'omega de la transition énergétique... J'en doute fortement. Bien sûr, il est souhaitable de réduire la dépendance de la France aux énergies fossiles, pour des raisons écologiques (réchauffement climatique, pollution), mais aussi économiques (nous importons 99% de nos hydrocarbures, ce qui déséquilibre gravement notre balance commerciale).

 Les politiciens ont depuis longtemps exploité cette prise de conscience. Mais ne nous y trompons pas : ce ne sont que des effets d'annonce, rarement désintéressés. La voiture électrique en est un. Car non, nous ne sortirons pas du pétrole grâce aux voitures électriques !

 Rappelons d'abord que l'électricité n'est pas une source d'énergie :

 

L'électricité, il faut d'abord la produire.

Augmenter massivement le nombre de voitures électriques implique donc d'augmenter tout aussi massivement la production d'électricité. Élémentaire... Prétendre qu'une voiture électrique ne pollue pas est donc un abus de langage ; elle ne pollue pas sur le lieu de son utilisation, nuance...

 Actuellement, l'électricité c'est un 1 quart seulement de la consommation française d'énergie... Les 3 quarts restants correspondent à la consommation directe (par les véhicules, chaudières, etc...) de gaz, pétrole, fioul, bois ou charbon. Admettons que sur ces 3 quarts, une petite partie, disons 1 quart, soit convertie en électrique...

Il faudrait alors doubler la consommation d'électricité ! A ce jour, aucun gouvernement français n'a présenté de plan susceptible d'une telle performance. Et pour cause :

72% de l'électricité produite en 2017 est d'origine nucléaire ; or ce taux est voué à baisser en raison de la fermeture annoncée d'une partie des centrales ;

8% provient des ENR (énergies nouvelles renouvelables : éolien, photovoltaïque, etc) ; or à l'avenir, celles-ci ne pourront au mieux que compenser la baisse du nucléaire ;

10% provient des barrages hydroélectriques, renouvelables mais pas très écologiques ; on n'en construit plus beaucoup ;

10% d'origine thermique (combustion du gaz, pétrole, charbon, etc) ; avouez que ce serait cocasse de faire rouler des voitures avec de l'électricité produite en brûlant du charbon...

 Autrement dit, nos gouvernements ont tous menti... Ils n'ont jamais envisagé une très forte augmentation de la production d'électricité. Et n'ont donc jamais présenté la moindre alternative crédible au pétrole.

 

Alors, plutôt que de construire des véhicules électriques surpuissants et pesant 2 tonnes (les batteries pèsent lourd !), ne serait-il pas plus sage, dans l'immédiat, de réduire la consommation des véhicules thermiques ? Par exemple, en réduisant le poids des véhicules, leur puissance, ou leur vitesse maximale...
 
L'ennui pour l'Etat, c'est qu'une forte baisse de la consommation de carburants serait synonyme de forte baisse des recettes fiscales...

 

 

Source : https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/les-voitures-electriques-ne-font-211319?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

 

Partager cet article

Repost0

commentaires