Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2018 4 02 /08 /août /2018 07:35

 

 

 

2 août 2018

St Jean de Luz : Déploiement et poses forcées des compteurs Linky , Accords Mairies - ENEDIS, un jeu de dupes?

Collectif Résistance Anti-Linky Saint Jean-de-Luz, le 1er août 2018

Ida Trichine

 

64500 Saint Jean-de Luz

http://ralinky.com

ralinky@hotmail.com

 

 

 

 

  À Monsieur Jean-François Irigoyen, 

  Maire de Saint Jean-de-Luz

 

Lettre ouverte

 

Objet : Déploiement et poses forcées des compteurs Linky 

          Accords Mairies - ENEDIS, un jeu de dupes?

 

Copie : M. J-R Etchegaray, Président de l’EPCI

 

 

 

 

 

Monsieur le Maire, 

 

Le déploiement du compteur communicant Linky au Pays Basque est des plus confus, ce qui favorise l’entreprise ENEDIS au détriment des citoyens.

 

Lors de la réunion tripartite avec ENEDIS et notre Collectif que vous avez organisée le 24 juillet, les deux responsables du Projet Linky respectivement pour le département 64 et le Pays Basque, ont affirmé clairement qu’ils n’allaient pas respecter l’accord moral conclu avec la Mairie en octobre et feraient poser les compteurs à tout le monde y compris à ceux qui le refusent, sauf aux électrosensibles, ce qui n’a pas manqué de provoquer de l’embarras de votre côté et du mécontentement du nôtre. 

 

Or, nous apprenons, par communiqué du Collectif Stop Linky Bayonne du 30 juillet, qu’un accord moral équivalent serait appliqué à Bayonne, en témoigne un courrier, non signé, d’ENEDIS - Service client - La défense (92) qui informe des Bayonnais de leur retrait de la liste donnée au prestataire pour la pose des compteurs, conformément à la demande du Maire.

 

Y a-t-il deux poids deux mesures dans le traitement des habitants du Pays Basque selon la ville de résidence? Ou s’agit-il d’un jeu de dupes, d’une nouvelle ruse d’ENEDIS qui chercherait à gagner du temps? 

 

Nous pouvons nous poser la question, car le courrier reprend ce que les responsables d’ici nous ont répété à l’envi le 24 : en 2021, tous les compteurs seront remplacés. 

 

Toujours est-il que la situation est préoccupante dans notre ville. Une entreprise d’Etat bafoue l’autorité du premier magistrat de la ville. Au demeurant, s’agissant de l’argument de la loi sur la transition énergétique, notre collectif promeut les économies d’énergie, contrairement à ENEDIS qui veut connecter de plus en plus de nouveaux services électriques au réseau.

 

La situation des Luziens qui font face à ENEDIS et ses sous-traitants doit être examinée dès ce mois d’août, l’égalité de traitement et le respect du refus du compteur garantis. Il n’est pas possible de laisser poser des compteurs pendant l’été, dans les quartiers populaires particulièrement denses, sans laisser entendre à certains citoyens qu’ils sont les victimes d’un laisser-faire. 

 

En conséquence, nous vous demandons de prendre des mesures rapides pour mettre fin à cette inégalité, par un arrêté de suspension, à minima provisoire en attendant d’y voir clair, avec mesures contraignantes en cas de non-application (repose d’un ancien compteur par exemple). 

 

D’autre part, pour tous ceux qui ont refusé le Linky et l’ont confirmé à ENEDIS après la pose forcée, il doit y avoir un retour en arrière. Si l’entreprise prétend que c’est impossible, nous devons tous nous demander où sont passés les 8000 compteurs déposés à Saint Jean-de-Luz, car ils ne lui appartiennent pas. 

 

De plus, on n’est pas électrosensible, on le devient, et il doit y avoir une possibilité de reposer d’anciens compteurs à tous ceux qui subiront des troubles dans le futur même s’ils ont aujourd’hui accepté le compteur Linky. Pour cela, les compteurs ne doivent pas être détruits.

 

Nous vous demandons un nouveau rendez-vous le plus rapidement possible.

 

Dans l’attente de votre réponse,

 

Recevez, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

 

 

Pour le Collectif Anti-Linky

 

Ida Trichine

 

http://ralinky.com

ralinky@hotmail.com

 

 

3 PJ : Le compte rendu du collectif de notre réunion du 24 juillet

Le communiqué du Collectif Anti-Linky Bayonne

Une lettre reçue par un Bayonnais

 

Saint Jean-de-Luz, ENEDIS ne veut pas respecter l'accord sur la liberté de refuser Linky

Publié le 26 juillet 2018 par insoumis.e

St Jean de Luz : Déploiement et poses forcées des compteurs Linky , Accords Mairies - ENEDIS, un jeu de dupes?

Mardi 24 juillet, le maire de Saint Jean-de-Luz organisait une réunion tripartite au sujet des poses forcées de Linky et la possibilité d'un protocole d'accord sur la manière de garantir la liberté de chacun de refuser le nouveau compteur communicant et sa technologie controversée du Courant Porteur en Ligne. Etaient présents à cette réunion :

 

- Le Maire, son le Directeur de cabinet et le Directeur général des services,

 

- pour ENEDIS, le responsable du déploiement Linky pour les Pyrénées-Atlantiques et celui pour le Pays-Basque,

 

- deux personnes du collectif anti-linky et une victime de pose forcée.

 

Cette réunion est la 3è avec le maire depuis avril sur le sujet des poses forcées (pose de compteur chez des personnes qui l’avaient refusé selon la procédure « Comment refuser ».

 

Le Collectif demande :

- à ENEDIS la re pose de l'ancien compteur, et le respect le choix des habitants,

- à la Mairie, une nouvelle fois, un arrêté de suspension du déploiement, au moins le temps d'y voir plus clair, ou à minima un arrêté du type de celui d'Ustaritz sur le respect du choix des habitants :

" Aucun compteur ne pourra être posé sans l'accord formel (donc écrit, NDLR),

exprimé en toute liberté  de l'usager concerné "

Il a cité quelques témoignages d'usagers démontrant un mécontentement important, mais aussi la déception voire la colère, sans compter un manque de confiance manifeste envers l'entreprise ENEDIS.

 

ENEDIS a répété la procédure appliqué par son prestataire concernant les réfractaires : S'ils sont absents, le technicien pose le compteur, au mépris de leur refus. S'ils sont présents lors du passage du technicien une discussion s'engage, si la personne persiste dans son refus, le technicien passe au client suivant (pour revenir un peu plus tard comme plusieurs témoignages l'affirment). Elle soupçonnait que des opposants au Linky puissent poser des étiquettes de refus sur tous les compteurs. Faux : les étiquettes portent le n° de la lettre recommandé envoyée par le client.

 

La Mairie est embarrassée par le non-respect de l'accord moral conclu entre elle et ENEDIS en octobre dernier sur le respect du choix des habitants, et demand à quoi servent les courriers qu'elle adresse à l'entreprise.

" Il ne faut pas que ce soit des paroles en l'air "

Elle a tenté en vain d'infléchir la position d'Enedis, montrant d'autant plus son incompréhension qu'elle estime que le nombre de refus est faible. Elle a affirmé qu'elle ne laissera passer aucun abus de faiblesse notamment envers les personnes âgées (jusqu'à aller en correctionnelle dans le cas contraire?). Elle a néanmoins refusé de prendre un arrêté de suspension du déploiement.

 

ENEDIS n'a rien voulu savoir et n'a fait que répéter que la loi sur la transition énergétique exige Linky. "C'est la loi, elle s'applique à tout le monde". D'ailleurs elle n'a plus d'anciens compteurs. Où sont passés les compteurs déposés? Seul bémol, elle ne posera pas de compteur chez les personnes électrosensibles. Faudra-il se déclarer électrosensible pour ne pas avoir de Linky? Sentant le vent venir elle a tempéré. Nous ne poserons pas de compteur Linky chez les électrosensibles "sauf s'il y en a 150". Hallucinant !

Pour elle, en 2021, tout le monde aura un compteur Linky. Elle estime que tout se passe bien, ce qu'il faut comprendre comme le déploiement avance bien.

 

Conclusion

 Une entreprise, certes publique, est-elle en train de prendre le pouvoir sur les représentants élus des citoyens, ce qui, dans un Etat démocratique est un dysfonctionnement majeur? D'ailleurs au niveau national, les Questions Au Gouvernement posées par plusieurs députés sont restées sans réponse. 

 

La situation est bloquée, ENEDIS affirme que tous les compteurs seront changés d'ici 2021 y compris en leur absence chez ceux qui refusent. 

 

Malmené dans son pouvoir, le Maire pourrait prendre un arrêté de type Ustaritz, avec des mesures contraignantes contre ENEDIS s'il n'est pas respecté.  Il y a urgence car les techniciens sont en train de parcourir le quartier Karsinenea et sont prévus en août au quartier Urdazuri. Nous lui demandons de continuer à demander à Enedis par courrier, le respect du choix de refuser le compteur, en attendant un déblocage de la situation.

 

Nous aurons un nouveau contact avec la mairie d'ici une dizaine de jours, le maire étant absent une semaine.

 

Nous ne baissons pas les bras, nous continuons à assister toutes les personnes qui veulent refuser le compteur. Nous étudions aussi toutes les actions possibles. 

 

Nous encourageons les Collectifs, lorque le  déploiement n'a pas encore commencé  à ne pas se laisser endormir par une position écrite des maires basée sur la liberté de choix de chacun car ENEDIS-Pyrénées-Atlantiques a affirmé devant le premier magistrat de Saint Jean-de-Luz qu'elle ne la respectera pas, et à se battre pour obtenir un arrêté de suspension du déploiement.

 

Pour rappel, à Saint Jean de Luz, depuis octobre le Maire avait un accord avec ENEDIS sur le respect du choix des habitants. Cet accord a été respecté pendant plusieurs mois pendant lesquels le déploiement a pu continuer. Puis à compter d'avril une 2è équipe de techniciens est passée pour poser tous les autres compteurs du même quartier. L'accord était-il une ruse d'ENEDIS pour avancer tranquillement son déploiement?

 

Ce jeudi, beaucoup de demandes d'information, et des témoignages ulcérés. Attention mensonge : ENEDIS ne peut pas facturer  un forfait de 130€ + 40€ sur la prochaine facture d'une personne qui refuse Linky. 

 

Contact : ralinky@hotmail.com 06 23 63 65 23

Réclamations uniquement par mail

 

 

 

 

source : http://www.ralinky.com/2018/07/saint-jean-de-luz-accord-non-respecte-par-enedis.html

 

Communiqué du Collectif Stoplinky de Bayonne

Grace au travail d'information et de sensibilisation mené par le collectif Stoplinky de Bayonne, à l’intervention des élus et du maire, la position d’Enedis a évoluée.


En effet, des Bayonnais ont reçu depuis le mois de juillet un nouveau courrier d'Enedis (voir pièce jointe).


Ce courrier déclare "  Cependant, suite aux accords avec Monsieur le Maire de Bayonne, nous vous confirmons que votre point de livraison sera retiré du périmètre de déploiement du nouveau compteur auprès de notre entreprise prestataire, Solution 30  "


Enedis reconnaît donc implicitement, le droit aux abonnés de refuser le compteur Linky et, ce qui est important, dans tous les cas (habitat collectif ou individuel)

De plus, Enedis s'engage à respecter ce droit et donne consigne aux sous-traitants de retirer de la liste de déploiement les points de livraison ayant refusés la pose du compteur Linky.

 

Pour tout contact Tel : Patrick Pierart 06 13 71 71 43 
 

 

Veuillez SVP cliquer sur la lettre pour une lecture plus commode
 

St Jean de Luz : Déploiement et poses forcées des compteurs Linky , Accords Mairies - ENEDIS, un jeu de dupes?
Partager cet article
Repost0