Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2018 4 16 /08 /août /2018 07:13

 

 

 

Publié le 12 août 2018 par Admin

Action du collectif anti-Linky au quartier Urdazuri à Saint Jean-de-Luz

Samedi, le collectif Résistance Anti-Linky a organisé un stand d'information Place d'Espagne à Saint Jean-de-Luz alors que le déploiement du compteur continue, une occasion de fournir  de la documentation et de recueillir des témoignages à l'occasion d'échanges fournis :

- beaucoup de questions sur l'attitude du maire qui refuse d'imposer à Enedis le respect de leur choix de refuser le Linky et de garantir ainsi leurs intérêts. "Vous devez demander un nouveau rendez-vous", ou, "Ce n'est pas normal qu'il nous laisse tomber".

- des gens en colère après la pose du compteur malgré leur refus : "je ne supporte pas qu'on m'oblige à quelque chose que je ne veux pas" ou encore "C'est une dictature",

- des gens perdus entre la propagande écrite d'Enedis, les mensonges et pressions au téléphone, ce qu'ils lisent dans les réseaux sociaux, ou entendent dans les reportages télé, les menaces :

- des gens inquiets : "Si je refuse que se passera-t-il?". Rien. "On me dit qu'en 2021 ce sera obligatoire". Non, pas pour ceux qui ont refusé et il y a 20 millions de compteurs à l'intérieur des appartements. "Ils me disent que je devrais payer si je refuse". Là les sommes sont totalement farfelues et diffèrent selon que c'est Enedis ou Airria son prestataire qui les annoncent : de 40€ à 56€ en passant par 80 cts par facture. Rappelons que les changements de compteur, en cas de panne notamment, sont déjà intégrés dans la taxe TURPE.

- des témoignages sur les conséquences de la pose : une personne a dû changer son réfrigérateur tombé en panne, une autre sa machine à laver. Chez une personne qui a un compteur Linky depuis plusieurs mois, les lampes Led claquent souvent. Les lampes basse consommation qui devaient durer 25 ans ne semblent pas apprécier les ondes du Linky.

- une personne malade, électro-sensible, qui a refusé Linky depuis plusieurs mois, dont le refus a été enregistré par le service client, qui a un compteur à l'intérieur de son logement HLM et pensait : "je suis tranquille, il suffit que je n'ouvre pas ma porte", est appelée par l'agence Enedis qui lui annonce le passage pour le remplacement du compteur : "A moins que vous préfériez qu'on défonce la porte". C'est une menace qui fait retomber la faute sur la  victime potentielle.

- En Espagne ça commence aussi, nous dit un Espagnol de passage. Tiens! un nouveau mensonge d'Enedis dont le directeur de projet déploiement pour les Pyrénées Atlantiques affirmait lors de la réunion tripartite que "En Espagne c'était déjà terminé", une façon de présenter les Français réfractaires au compteur Linky comme des ronchons attardés.

Ceux qui hésitent doivent refuser. Si un jour, on ne sait pour quelle étrange raison, vous voulez un compteur Linky il sera toujours possible d'en faire poser un. Par contre il ne sera pas possible de revenir à un compteur classique, Enedis le refuse, y compris à ceux qui ont subi une pose forcée. D'ailleurs que sont devenus les compteurs déposés qui ne sont pas propriété d'Enedis?

 

En conclusion, on ne peut que constater le désordre engendré par la propagande d'Enedis qui s'accompagne de pressions pour hâter le déploiement. Mais les gens ne sont pas dupes et ne comprennent pas l'attitude du Maire qui ne prend pas les mesures adéquats pour les protéger. Ils sont preneurs de toute information. Qu'en sera-t-il du respect de leur choix par Enedis qui a déjà beaucoup menti et envisage toujours de passer en force?

Les seules solutions efficaces contre la pose sont la protection matérielle des compteurs, et l'entraide entre voisins pour faire face aux techniciens.

D'autres actions d'information auront lieu dans les quartiers.

Un grand merci aux militants des collectifs de la Côte basque qui nous ont apporté leur aide et prêté du matériel.

 

 

 

Source : http://www.ralinky.com/2018/08/action-du-collectif-anti-linky-au-quartier-urdazuri-a-saint-jean-de-luz.html

 

Partager cet article

Repost0