Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2018 4 19 /04 /avril /2018 18:27
La lutte collective contre la « supra-individualité » d'Enedis

Nous avons assisté hier, lundi 16 avril 2018, à Sausset-les-Pins (Bouches-du-Rhône), à une réunion d'information sur le compteur Linky, organisée à la demande du maire Bruno Chaix, en présence de Magali du collectif anti-Linky-13 et d'un représentant d'Enedis, Laurent Méric (aidé de cinq de ses collègues envoyés tout spécialement pour l'occasion). Petit préambule : ces cadres d'Enedis, communiquant apparemment moins bien que leurs compteurs, n'avaient pas compris qu'il s'agissait d'un débat. L'apprenant, ils ont, à la dernière minute, refusé d'y prendre part. Le maire de Sausset, soucieux d'organiser un échange démocratique et non une opération de communication de l'entreprise Enedis, a finalement obtenu qu'ils en acceptent l'idée. Mais il s'en est fallu de peu pour qu'ils partent en courant pour éviter un débat contradictoire. Chez Enedis, la démocratie ne fait vraiment pas partie de la culture d'entreprise… Pour le reste, on vous la fait courte : salle comble, environ 300 personnes. Parmi celles-ci, au terme de 2h30 d'échanges, 299 sont reparties convaincues qu'elles ne voulaient pas du Linky. L'unique personne à avoir obtenu une petite satisfaction d'Enedis est une dame d'un certain âge qui a expliqué avoir subi des pannes à répétition, « parfois dix par jour », après qu'Enedis lui a posé Linky. Elle a perdu le contenu de son congélateur, a dû prendre des douches froides, avant que le gestionnaire du réseau daigne venir ré-installer correctement son compteur-capteur, trois semaines plus tard. Elle a réclamé un geste commercial d'Enedis, qui lui a promis d'observer son cas. Vraiment, ce qu'il ne faut pas faire pour ne pas comptabiliser 100 % de mécontents… Les gens qui déménagent souvent… Car pour les 299 autres personnes présentes, la messe est dite : ils ne veulent pas de ce compteur communicant. Inutile de détailler les habituels et fallacieux arguments avancés par Enedis et que nous connaissons déjà. Ces arguments ont d'ailleurs tantôt énervé l'assistance de part leur mauvaise foi, tantôt l'ont amusée, tantôt l'ont sidérée, mais toujours pour la même raison. Exemple d'énervement : après avoir dit que les usagers ne paieraient pas le compteur, Laurent Méric a indiqué qu'ils commenceraient à le payer à partir de 2021. Exemple d'amusement : cherchant à présenter un bénéfice du compteur pour les usagers, ce même Monsieur Méric a expliqué que, lorsque vous emménagez dans un nouveau logement, il faut parfois jusqu'à cinq jours avant d'avoir l'électricité. Alors qu'avec Linky, vous l'aurez dès le lendemain. Et Laurent Méric d'ouvrir de grands yeux pour appuyer son propos : « C'est très intéressant pour les gens qui déménagent souvent. » Éclat de rire général. Un exemple de sidération ? Souhaitant « rassurer » la salle, il a expliqué que le boitier Linky ne prenait pas plus de place que le compteur actuel. Fallait-il rire ou pleurer de la pauvreté de cet argument ? Les gens ont préféré ne pas réagir, du tout.

 

Ne pas prononcer le mot « collectif » Un petit mot, enfin, nous a fait réfléchir : selon ce représentant d'Enedis, on peut classer les (faux) intérêts de Linky en deux catégories, les « individuels » et les « supra-individuels », au rang desquels on trouve par exemple la transition énergétique. Il est apparemment nécessaire de rappeler à ce brave monsieur qu'il existe dans la langue française un mot autrement plus simple, plus beau et plus noble que celui qu'il a cru devoir inventer, à savoir celui de « collectif ». Mais dans le monde de Linky – comme à Notre-Dame-des-Landes où l'État a indiqué qu'il n'acceptait « que les projets individuels » –, la société n'est visiblement qu'une addition d'individualités. Le « collectif » doit donc être rayé de leur carte et de leur dictionnaire… De notre côté, notre lutte est et restera collective. Elle l'est d'ailleurs de plus en plus, et cela nous réjouit au plus haut point.

 

Le collectif Anti-Linky-13

 

 

Source : https://www.facebook.com/notes/sexy-linky/la-lutte-collective-contre-la-supra-individualit%C3%A9-denedis/733379640384147/

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0