Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2018 4 18 /01 /janvier /2018 09:29

 

 

 

Neuvy-Saint-Sépulchre : panne de courant à la gendarmerie, des questions autour du compteur Linky

Par Jonathan Landais, France Bleu Berry mardi 5 décembre 2017 à 17:16

Une rangée de compteurs Linky (illustration) © Maxppp - Photographe : Sebastien LAPEYRERE

Une rangée de compteurs Linky (illustration) © Maxppp - Photographe : Sebastien LAPEYRERE

La gendarmerie de Neuvy-Saint-Sépulchre dans l'Indre a été privée de courant lundi soir durant plusieurs heures. A en croire un riverain, l'incident serait dû à la pose d'un compteur Linky, ce que dément Enedis.

Lundi soir la brigade de gendarmerie de Neuvy-Saint-Sépulchre, dans l'Indre, située au 22 rue du Maréchal Joffre a été victime d'une coupure de courant pendant plus de 5 heures, de 18h30 à 23h50. La panne a été provoquée par un début d'incendie sur un coffrage électrique situé à l'extérieur du bâtiment. L'incendie a pu être rapidement maîtrisé par les pompiers à l'aide d'un simple extincteur à poudre. Mais cet incident soulève un début de polémique : à en croire un témoin, il serait lié à la pose d'un compteur Linky, ce que dément Enedis.

 

Des étincelles au-dessus de la gendarmerie

"Il y a eu une jolie gerbe d'étincelles, c'était le 14 juillet"

Philippe a été témoin de la panne. Lundi soir vers 18h30, il se trouve au café l'Arcade, non loin de la gendarmerie lorsqu'il voit des étincelles surgir du bâtiment. "Parfois, pour les fêtes, les gens font un petit feu d'artifice dans leur jardin, mais là c'était illumination nocturne à Neuvy, il y avait vraiment des étincelles qui sont sorties au-dessus des immeubles, apparemment tout a sauté lors du rebranchement du secteur sur la gendarmerie de Neuvy où ils venaient de mettre les compteurs Linky".

 

Un coffrage électrique sans aucun compteur à l'intérieur

ll y a bien eu un déploiement de compteurs Linky sur Neuvy Saint-Sépulchre "mais c'était l'été dernier", explique Didier Giovannini, directeur territorial Enedis dans l'Indre. Selon lui l'incident n'a rien à voir avec un compteur Linky : il s'est produit sur un coffret électrique à l'extérieur de la gendarmerie. "C'est un coffret qui sert uniquement pour les séparations de réseau dans la rue, dans le coffret il n'y a aucun compteur, ni un ancien ni un nouveau", assure-t-il.

C'est peut-être un acte de vandalisme" (Enedis)

"C'est un coffret de coupure qui n'a rien à voir avec Linky"

Alors comment explique-t-il ce début d'incendie ? "Moi je ne peux pas me prononcer, ça peut être un acte purement technique, ça peut être un incident de vandalisme, à ce stade je ne sais pas". D'après nos informations, il n'y a eu aucun dommage dans le bâtiment et le courant a pu être rétabli vers 23h50. La communauté de brigades de Neuvy et Ardentes est composée d'une quinzaine de militaires. L'histoire ne dit pas si la gendarmerie a ouvert une enquête.

Les compteurs numériques connectés Linky, dont sept millions d'exemplaires ont déjà été installés en France, sont contestés dans environ 300 villes et communes, notamment à l'initiative d'écologistes qui dénoncent une possible violation des données personnelles.

La brigade de gendarmerie de Neuvy-Saint-Sépulchre - Google Map

La brigade de gendarmerie de Neuvy-Saint-Sépulchre - Google Map

TV sous-titrée, four fichu, congélateur perdu : Les ratés du compteur Linky en Charente

Par Benoît CAURETTE, publié le 20 décembre 2017 à 19h26, modifié le21 décembre 2017.

171217-30-371 - compteur linky residence du champ de mars - photo : Renaud Joubert compteur linky residence du champ de mars

171217-30-371 - compteur linky residence du champ de mars - photo : Renaud Joubert compteur linky residence du champ de mars

Le nouveau compteur d’électricité est installé depuis un an en Charente. Outre les cas de pose forcée, des désagréments techniques se font parfois connaître. Exemples.

 

Linky, le compteur d’électricité communicant, est arrivé chez lui au printemps dernier. Et depuis, Daniel Goursaud, de Puymoyen, est pratiquement obligé de regarder ses programmes préférés en audio description dès lors qu’ils y sont techniquement accessibles. «Il n’y a rien à faire, soupire-t-il, l a fonction s’active systématiquement sans qu’on ne touche à la télécommande. Alors à chaque fois, il faut la désactiver, mais ça finit toujours par revenir. Ce n’est pas dramatique en soi, mais c’est un désagrément qui est clairement apparu avec le compteur.» La faute, semble-t-il, aux fréquences qu’il utilise via le courant porteur en ligne (CPL) et qui interfèrent avec la télé. «Une curiosité qu’on retrouve sur ce poste qui a quatre ans, alors qu’il n’y a strictement aucune incidence sur l’autre, à l’étage, et qui est deux fois plus vieux.» Des mauvaises surprises comme celle-là, les Charentais en ont connu d’autres, et parfois même bien plus sérieuses. Impossible de dire combien.

 

 

Le collectif Stop Linky ne lâche rien

Des compteurs enchaînés et cadenassés. Avec une lettre polie mais ferme à destination d’Enedis. Et un message sans appel: «je vous signale par la présente mon opposition à l’installation de ce système de comptage connecté par CPL de nature à porter atteinte à ma santé et à celle de ma famille». La scène paraît insolite. Mais elle n’est vraiment pas isolée. Les anti Linky charentais ne désarment pas. À Puymoyen, Saint-Michel, Angoulême… ils sont quelques-uns à refuser absolument l’échange du compteur qu’ils jugent trop intrusif et nocif pour la santé. Comme Nicolas Baudout, électrosensible, qui «guette les voitures des techniciens» et se précipite aussitôt devant son compteur installé dans les parties communes pour en interdire l’accès. «Une fois ça a été très chaud, on a failli en venir aux mains». Enedis réfute tout débordement en Charente et assure laisser «aux clients qui s’opposent la responsabilité de se placer dans l’illégalité», mais il y aurait, outre des installations forcées lorsque le compteur est accessible de la rue, «des cas de harcèlement, des coups de fils incessants chez les réticents» dénonce Fabien Saint-Jean, l’un des fers de lance de Stop Linky dans le département. Ce collectif a été très déçu que «les élus locaux, à de trop rares exceptions, ne se mobilisent pas pour interdire les remplacements massifs: c’était le seul moyen de protéger la population.» Pour autant, de nouvelles actions sont envisagées.

 

 

Source : http://www.charentelibre.fr/2017/12/20/linky-quelques-rates-au-compteur,3183527.php

 

 

« Je demande la dépose de mon compteur »

10 janvier 2018

Après la pose du capteur Linky….. Tout va très bien Mme la Marquise

Partager cet article

Repost0