Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 12:07

 

 

 

Modifié le 27/09/2017 à 05:01 | Publié le 27/09/2017 à 05:00

Ouest-France

L'un des panneaux posés sur le bord de la route par l'association Vigil'oust pour contester le projet minier que compte mener Variscan Mines dans le secteur de Plouguenast , Gausson ( PHOTO ) ou Saint-Martin-des-Prés , Mérléac dans le département des Côtes-d'Armor . Photo réalisée le 21 février 2017 | Archives Ouest-France/DAVID ADEMAS

L'un des panneaux posés sur le bord de la route par l'association Vigil'oust pour contester le projet minier que compte mener Variscan Mines dans le secteur de Plouguenast , Gausson ( PHOTO ) ou Saint-Martin-des-Prés , Mérléac dans le département des Côtes-d'Armor . Photo réalisée le 21 février 2017 | Archives Ouest-France/DAVID ADEMAS

Mardi après-midi, lors des Questions au gouvernement, le député de La République en Marche ! de la circonscription de Guingamp, Yannick Kerlogot, a interrogé le ministre Nicolas Hulot sur les permis miniers.

 

Hier, à l’Assemblée Nationale, vous avez interrogé Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, au sujet des projets miniers. Quel en était l’objet ?

J’ai interrogé le ministre sur le positionnement du Gouvernement sur la poursuite de l’exploration minière en Bretagne. Aujourd’hui, les trois Perm (1) de Silfiac, Merléac et Loc-Envel sont très majoritairement rejetés par la population.

Cette opposition a amené Variscan Mines à suspendre ses activités de recherches minières en juin dernier. La région Bretagne et le département des Côtes-d’Armor, quant à eux, ont voté une motion réclamant l’abrogation des Perm. Malgré cela, le 18 septembre, l’État a annoncé ne pas pouvoir donner une suite favorable à ces demandes d’abrogation.

Aujourd’hui, la population, les élus et Variscan Mines ont besoin de connaître la vision du Gouvernement sur ce dossier, afin de trouver la meilleure issue possible à cette situation.

 

Quelle a été la réponse de Nicolas Hulot ?

Le ministre a indiqué que la question des permis miniers en Bretagne était symptomatique des dispositions d’un code Minier vieux de plus d’un siècle.

Et rapporte que l’octroi des permis miniers se fait, aujourd’hui, sans tenir compte de l’impact environnemental et sociétal des projets.

Or, il ne pense pas que toute recherche minière soit à proscrire sur le territoire, mais ajoute qu’elle doit se faire de façon raisonnée et raisonnable. Le ministre souligne, par ailleurs, que c’est la logique de l’économie circulaire qui doit avant tout primer.

 

Selon vous, cette réponse est-elle satisfaisante ?

Je ne pense pas que la déclaration du ministre apporte suffisamment de réponses à nos habitants. Et j’entends rappeler les attentes fortes des concitoyens de ma circonscription qui, à ce jour, sont majoritairement contre ce projet.

Nicolas Hulot devra rapidement démontrer qu’il est effectivement possible d’initier une recherche minière de façon "raisonnée et raisonnable". La population, les associations et les élus n’ayant pas eu jusque-là de démonstration convaincante du non-impact de l’activité minière, est-on encore en mesure de les rassurer ?

Variscan Mines est-elle encore en capacité de démontrer objectivement les incidences minimes de ses activités sur le plan environnemental et sanitaire ?

Par contre, je rejoins le ministre sur la nécessité de réviser le code Minier, moyennant une réforme en 2018. Car, au regard de l’actuelle prise de conscience environnementale, il ne peut plus apporter de réponse satisfaisante.

 

Quel est votre positionnement quant à l’économie circulaire ?

Même si ce principe de l’économie circulaire du recyclage, défendue par le ministre, n’apporte qu’une solution partielle à nos besoins, je persiste à penser qu’une réponse en Bretagne pourrait se traduire par l’émergence d’une filière de récupération de métaux précieux contenus dans nos portables, tablettes et ordinateurs.

Regardons le très bel exemple du Smitred qui fait de notre territoire l’un des meilleurs élèves au niveau national en termes de recyclages des déchets ménagers. Nous avons la culture de la collecte sélective qui devrait nous mener aisément au recyclage de nos supports multimédias.

 

 

 

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/guingamp-22200/projets-miniers-le-ministre-nicolas-hulot-repond-un-depute-costarmoricain-5272730

 

Partager cet article

Repost0